Une attaque supplémentaire de la FNSEA contre l’agriculture bio du 44

GAB44Communiqué de presse du GAB44, 24 janvier 2020.

Les agriculteurs et agricultrices bio ont fait le choix de cultiver leurs champs et d’élever leurs animaux dans le respect de la Nature, sans artifice chimique. Et ça marche !
La preuve : ils représentent aujourd’hui 25% des fermes de Loire-Atlantique. (Un film a été tourné pour présenter ces 1000 visages de la Bio)
Le GAB44 (Groupement des agriculteurs bio) les représentent depuis 30 ans pour défendre leurs intérêts, porter ce projet d’une agriculture bio performante techniquement, économiquement, créant de l’emploi, attirant des jeunes paysans, préservant la qualité de l’eau, produisant des aliments bon pour la santé des consommateurs.
Fort de cette légitimité, le GAB44 avait, depuis mars 2019, la possibilité de s’exprimer et de voter au sein de la CDOA (Commission Départementale d’Orientation agricole), l’endroit où se décide l’avenir de l’agriculture de la Loire-Atlantique sous la responsabilité de l’Etat.
Mais la « profession agricole » (il faut entendre la FNSEA) a demandé au Préfet Claude d’HARCOURT d’attribuer le droit de vote du GAB44 à la SAFER (un organe piloté par la FNSEA). Le Préfet a accepté.
Nous nous interrogeons sur cette collusion entre l’Etat et la FNSEA et sur le sens que cela a dans le contexte actuel.
A l’heure où les citoyens se questionnent sur l’agriculture, nous avons tous besoin de consolider ce lien entre agriculteurs et habitants des territoires. L’agriculture bio le permet. Le GAB est un véritable pont entre deux mondes qui se connaissent mal.
Il faut remplacer la moitié des agriculteurs qui va partir en retraite dans les 10 ans qui viennent. La Bio attire de nouveaux profils répondant à cette nécessité de renouvellement. Près de la moitié des installations se fait en bio.
Il semble que les représentants syndicaux se replient de plus en plus sur eux-mêmes au lieu de s’ouvrir !
Ils n’arrivent pas à penser l’agriculture de demain avec d’autres organisations et préfèrent les exclure.
Nous, paysannes et paysans bio, revendiquons une agriculture partagées avec les citoyens pour l’enrichir de regards nouveaux pour une Nature respectée et des produits de bonne qualité !

Une réflexion sur “Une attaque supplémentaire de la FNSEA contre l’agriculture bio du 44

  1. C’est inconcevable de lire cela alors que l’agriculture d’aujourd’hui et de demain doit être bio. Gab44 doit avoir le droit de voter directement et comme toujours le gouvernement fait obstacle à ce qui doit être bon pour les citoyens, seuls le pouvoir et le profit intéressent ces gens là. Il faut résister

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s