Sel

MARAIS SALANT LA TENUE DE MAREIL

Les Moutiers en Retz

Bernard THÉBAULT

Bernard Thébault est paludier sur la commune des Moutiers-en-Retz depuis 2006, à la suite d’une mutation professionnelle qui ne lui convenait plus.
Grâce à la décision du département de la remise en état des marais salants en 2002 (ce qui a nécessité de gros moyens), Bernard est locataire de salines qui comportent 16 bassins qu’on appelle des œillets.

L’eau de mer est apportée par des chenaux qu’on appelle « étiers », qui se remplissent en fonction des marées, puis le paludier remplit au moment idéal un bassin appelé « vasière » avec un système de trappe. Il sert de réserve et permet une décantation et une première évaporation.

Lors d’une visite guidée, Bernard nous rappelle l’histoire de la région qui exploite le sel depuis les Gaulois, avec une reprise au VIème siècle, époque où l’homme a façonné la terre sur la mer, on dit qu’il a « poldérisé ». Puis ensuite il y a eu une très forte activité au XVème et XVIème siècle. Sa très grosse production de l’époque la met au rang de premier site de France pour le sel avec Bourgneuf comme capitale.

Il faut que quatre éléments soient réunis pour avoir du sel :

  • L’eau de mer à proximité
  • Le soleil (pour l’évaporation)
  • Le vent (dégage la vapeur d’eau)
  • Le terrain argileux (sol imperméable qui accumule la chaleur)

La première récolte peut débuter en juin, selon les conditions météorologiques, et dure tout l’été. La fleur de sel apparaît d’abord, puis le gros sel gris ensuite. Il est exclusivement récolté à la main. Un litre d’eau de mer contient environ deux cuillères à soupe de sel.
La vente est directe, elle se fait sur place et en distribution AMAP.
Un challenge : avoir des productions de qualité et préserver les pollinisateurs, seul moyen à terme pour maintenir la biodiversité.

 

CONTACT :
Route de Moraudeau, les Moutiers-en-Retz.

Tél. 06 68 30 12 13